Madagascar   |   la géographie   |   le peuplement   |   la faune   |   la flore   |   l'environnement   |   anglais

L’ECONOMIE DE MADAGASCAR pour les enfants - Madagascar


Production des gousses de vanille à Madagascar. Photo de Julie Larsen Maher de la Société de Conservation de la nature.
Madagascar est un des pays les plus pauvres du monde. L’économie est largement basée sur l’agriculture, les exploitations minières, la pêche, et l’industrie textile. Un des produits les plus connus de Madagascar est la vanille, qui provient d’une orchidée. Il faut deux ans à une gousse de vanille pour pousser, donc elle est vendue assez cher.

Malgré le prix relativement élevé de la vanille, le Malgache moyen gagne environ 1 dollar par jour, et 70% des Malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté. Environ la moitié des enfants malgaches de moins de 5 ans souffrent de malnutrition.

Pourquoi Madagascar est-elle si pauvre ? Il y a plusieurs raisons à cela. Sous l’ancien dictateur Didier Ratsikara, la corruption était répandue au sein du gouvernement qui volait la plupart de l’aide monétaire étrangère. Pendant la période coloniale, l’économie était limitée à l’extraction des ressources naturelles (industrie du bois, exploitation minière, pêche). Cela ne favorisait pas une croissance économique de long terme, puisque les ressources s’amenuisaient à mesure qu’elles étaient exploitées. C’est ce qu’on appelle le colonialisme économique.

De plus à cause du manque d’infrastructures (en particulier routières) , les fermiers ont des difficultés à vendre leurs produits sur les marchés. La situation géographique de Madagascar, isolée du continent, accroît le coût des échanges commerciaux. Tout ce que Madagascar produit ou veut acheter aux autres pays doit être acheminé par avion ou par bateau. À cause de la médiocrité du système éducatif, il est difficile pour les jeunes Malgaches de trouver du travail en dehors du secteur agricole, et peu d’habitants de Madagascar ont accès à la technologie ou à Internet.

Enfin, les dégâts environnementaux ont réduit les rendements de l’agriculture vivrière (celle qui permet aux fermiers de manger ce qu’ils produisent). Tous ces facteurs contribuent à la pauvreté de Madagascar.

Pourtant, tout n’est pas perdu. En 2005, Madagascar a annoncé qu’elle avait trouvé de grands gisements de pétrole. Le pétrole sera donc probablement un élément clé de l’économie malgache dans les années à venir, avec l’exploitation minière, la production de pierres précieuses (Madagascar a beaucoup de saphirs), et le tourisme. L’écotourisme, une forme de tourisme qui minimise l’impact sur l’environnement, peut favoriser la croissance de l’économie tout en protégeant les espaces naturels et la faune.



< page précédente | è page | page suivante >

6 von 26

Traduction par Claire Baffert



WildMadagascar | Fotos

© Rhett A. Butler / wildmadagascar.org 2008