Madagascar   |   la géographie   |   le peuplement   |   la faune   |   la flore   |   l'environnement   |   anglais

L’HISTOIRE DE MADAGASCAR pour les enfants - Madagascar


Un petit garçon Sakalava près de la rivière Manambolo à Madagascar.
Les premiers habitants de Madagascar sont arrivés sur l’île il y a 2000 ans. Ils étaient pour la plupart Indonésiens, ou avaient des origines mixtes indonésiennes et africaines. Les commerçants arabes sont arrivés plus tard aux alentours de l’an 800, lorsque les marchands ont commencé à faire du commerce le long de la côte Nord.

Le capitaine portugais Diogo Dias a été le premier Européen à voir Madagascar. Il a découvert l’île le 10 août 1500, alors que le vent l’avait détourné de sa route vers l’Inde. Il a donné à l’île le nom d’île Saint Laurent. Plus tard dans les années 1500, les Portugais, les Français, les Hollandais et les Anglais ont tenté d’établir des comptoirs commerciaux à Madagascar. Mais toutes ces tentatives ont échoué à cause des conditions difficiles et de la résistance des guerriers malgaches.

Les Européens ont pour la première fois pris pied à Madagascar à la fin des années 1600, alors que la côte est de l’île était contrôlée par des pirates. Ces pirates utilisaient Madagascar comme une base pour attaquer les navires transportant des biens en provenance d’Inde vers l’Europe. Dans les années 1700, les Français ont tenté d’établir des bases militaires sur la côte est, une nouvelle fois sans succès. Au début du dix-neuvième siècle, les Français ne contrôlaient que l’île Sainte Marie.

Pendant ce temps, dans les années 1700, les Sakalavas de la côte ouest avaient établi le premier royaume de Madagascar. En 1810, leurs ennemis, les Merina, établirent un royaume rival sur la plupart du reste de l’île. Leur roi, Radama Ier, établit des relations avec les Anglais et ouvrit le reste du pays aux missionnaires anglais qui répandirent le christianisme dans l’île et traduisirent le malgache en une langue écrite. Sous le règne de Radama, une révolution industrielle miniature apporta l’industrie dans l’île. Après la mort de Radama, sa veuve Ranavalona lui succéda. Elle terrorisa le pays durant 33 ans, persécutant les Chrétiens, expulsant les étrangers, et exécutant ses rivaux politiques. Elle alla même jusqu’à rétablir la coutume qui consistait à tuer les nouveaux-nés qui venaient au monde les jours de malchance. Après sa mort, les relations avec l’Europe furent rétablies.

En 1883, la France envahit Madagascar. En 1896, son contrôle s’étendait sur la totalité de l’île, qui devint une colonie française. La France exploitait le bois et les épices exotiques de l’île, comme la vanille. Les Malgaches se soulevèrent à deux reprises contre les Français, en 1918 et en 1947, mais le pays n’obtint son indépendance que le 26 juin 1960.

En 1975, Didier Ratsiraka prit le contrôle du pays. Il régna en dictateur sur Madagascar jusqu’en 1991, date à laquelle il fut renversé dans un contexte de crise économique. Il accéda peu après à la présidence et gouverna jusqu’à une défaite contestée aux élections en 2001.

Le nouveau président, Marc Ravalomanana, a promis de démocratiser le pays. Ravalomanana, qui a débuté en vendant du yaourt dans les rues à l’arrière de sa bicyclette, a fait fortune dans les affaires et est devenu l’homme le plus riche de Madagascar. En 2005, il était toujours président et la situation économique ne cesse de s’améliorer.



< page précédente | è page | page suivante >

5 von 26

Traduction par Claire Baffert



WildMadagascar | Fotos

© Rhett A. Butler / wildmadagascar.org 2008